Albert Willemetz

Lire ses citations

Albert Willemetz (Paris le 14 février 1887 - Marnes-la-Coquette le 7 octobre 1964) crée " l'opérette moderne" au XX siècle, en imaginant des constructions nouvelles où souffle l'air de toutes les libertés. Il fut particulièrement célèbre en tant que librettiste et lyriciste pour ses opérettes et comédies musicales. Recherché aussi pour ses qualités de revuiste (auteur de plus de 90 revues écrites pour le théâtre et le Casino de Paris), il écrivit de nombreux sketchs et ses chansons furent très populaires.Au total, il composa plus de 3 000 chansons, plus de 100 opérettes, dont Phi-Phi, Ta Bouche, Là-Haut, Dédé, Trois jeunes filles nues, Florestan Ier, Trois Valses, Les Aventures du Roi Pausole, plus de 100 revues, dont huit avec Sacha Guitry. Un grand nombre de ses opérettes furent transposées ou adaptées pour le cinéma et il écrivit le scénario de plusieurs films dont, en 1930, J'ai quelque chose à vous dire, avec Fernandel, en 1931 Il est charmant, avec Henri Garat, Gagne ta vie, avec Victor Boucher, La Bande à Bouboule, avec Georges Milton. Il écrivit des chansons pour près d'une quarantaine de films.Les plus grands musiciens illustrent ses œuvres : André Messager, Maurice Yvain, Arthur Honegger, Henri Christiné, Jose Padilla, Vincent Scotto, Reynaldo Hahn, Raoul Moretti, Moses Simons, Georges van Parys, Szulc, Charles Borel-Clerc, Casimir Oberfeld, Sigmund Romberg, Francis Lopez, Tiarko Richepin, Marcel Lattès.Les plus grandes vedettes ont chanté son répertoire : Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, Mistinguett, dont le célèbre Mon Homme sera repris par Barbra Streisand, Arletty, Joséphine Baker, Danielle Darrieux, Pauline Carton, Fernandel, Bourvil, Dranem, Henri Garat, Victor Boucher, Jean Gabin, Pierre Fresnay, Michel Simon, Barbara, Léo Ferré, Suzy Delair et en 2010 par Nicole Martin qui l'incorpore à son album Cocktail de douceur.Ces artistes ont souvent bénéficié de textes sur mesure afin de coller parfaitement à leur personnage, ainsi que de mises en scène soignées, ce qui explique le succès rencontré à l'époque, où ces comédies musicales étaient représentées pendant de très longues périodes.Albert Willemetz a successivement été secrétaire de Clemenceau, auteur d'immortels lyrics (il invente le terme en français), directeur du Théâtre des Bouffes-Parisiens pendant 30 ans, président de la SACEM dès la Libération en 1945, et président de la CISAC en 1956.Albert Willemetz crée " Le Comité du Coeur ", fonds de secours d'utilité publique pour les artistes dans le besoin, nouvelle preuve du réalisme de l'auteur de Dans la vie faut pas s'en faire.