Ne mépriser la sensibilité de personne. La sensibilité de chacun, c'est son génie.
A chaque minute nous sommes écrasés par l'idée et la sensation du temps. Et il n'y a que deux moyens pour échapper à ce cauchemar : le plaisir et le travail. Le plaisir nous use. Le travail nous fortifie. Choisissons.
voir aussi : plaisir travail choix évasion 
Souviens-toi que le Temps est un joueur avideQui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi.
voir aussi : gagner souvenir 
Le vin est semblable à l'homme : on ne saura jamais jusqu'à quel point on peut l'estimer et le mépriser, l'aimer et le haïr, ni de combien d'actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable.
voir aussi : amour haine temps 
Il faut être toujours ivre. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s'enivrer sans trêve. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous !
voir aussi : morale sagesse 
Faut-il partir ? Rester ? Si tu peux rester, reste ; pars, s'il le faut.
Le femme est l'être qui projette la plus grande ombre ou la plus grande lumière dans nos rêves.
voir aussi : rêve 
La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas.
Ce que la bouche s'accoutume à dire, le coeur s'accoutume à le croire.
voir aussi : croire 
Qu'importe ce que peut être la réalité placée hors de moi si elle m'a aidé à vivre, à sentir que je suis et ce que je suis.
Aucun poème ne sera si grand, si noble, si véritablement digne du nom de poème, que celui qui aura été écrit uniquement pour le plaisir d'écrire un poème.
Le diable, je suis bien obligé d'y croire, car je le sens en moi !
Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille !
voir aussi : les citations courtes 
Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que la matière.
Parce que le beau est toujours étonnant, il serait absurde de supposer que ce qui est étonnant est toujours beau.
Tout journal, de la première ligne à la dernière, n'est qu'un tissu d'horreurs. Guerres, crimes, vols, impudicité, tortures, crimes de prince, crimes des nations, crimes des particuliers, une ivresse d'atrocité universelle.
voir aussi : alcool 
Le vin rend l'oeil plus clair et l'oreille plus fine !
C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre.
voir aussi : les citations courtes 
L'inspiration vient toujours, quand l'homme le veut, mais elle ne s'en va pas toujours quand il le veut.
Le dessin est une lutte entre la nature et l'artiste. Il ne s'agit pas pour lui de copier, mais d'interpréter.
Oeuvres complètes de Charles Baudelaire (ed. 1868)
voir aussi : art 
Dieu est un scandale. Un scandale qui rapporte.
voir aussi : les citations courtes 
Le parfums, les couleurs et les sons se répondent.
voir aussi : les citations courtes 
J'aime passionnément le mystère, parce que j'ai toujours l'espoir de le débrouiller.
Le spleen de Paris
voir aussi : espoir 
La fidélité est un vice de pauvre.
voir aussi : les citations courtes 
Mais qu'importe l'éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l'infini de la jouissance !
Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible, dont le doigt nous menace et nous dit : "Souviens-toi" !
voir aussi : souvenir 
On ne doit jamais juger les gens d'après leur fréquentation, Judas, par exemple, avait des amis irréprochables.
voir aussi : amitié 
La civilisation s'est peut-être réfugiée chez quelque petite tribu non encore découverte.
Le génie, c'est l'enfance retrouvée à volonté.
voir aussi : les citations courtes 
Plus on veut, mieux on veut.
voir aussi : les citations courtes 
Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance comme un divin remède à nos impuretés !
Il est bon d'apprendre quelquefois aux heureux de ce monde, qu'il est des bonheurs supérieurs aux leurs, plus vastes et plus raffinés.
Que le Soleil est beau quand tout frais il se lève, comme une explosion nous lançant son bonjour !
voir aussi : nature 
L'air est plein du frisson des choses qui s'enfuient.
La bêtise est toujours la conservation de la beauté ; elle éloigne les rides.
voir aussi : vieillesse 
Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées, l'une vers Dieu, l'autre vers Satan. L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade ; celle de Satan, ou animalité, est une joie de descendre.
voir aussi : désir joie 
La femme ne sait pas séparer l'âme du corps. Elle est simpliste, comme les animaux. Un satirique dirait que c'est parce qu'elle n'a que le corps.
voir aussi : animaux 
La musique creuse le ciel.
voir aussi : les citations courtes 
Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté.
voir aussi : sensualité 
- Ah ! Seigneur ! Donnez-moi la force et le courageDe contempler mon coeur et mon corps sans dégoût !
voir aussi : corps haine