Charles Caleb Colton

citation Charles Caleb Colton
Lire ses citations / écrivain, 1780 - 1832

Charles Caleb Colton (1780 en Angleterre -1832 à Fontainebleau) était un ecclésiastique anglais, écrivain et collectionneur, bien connu pour ses excentricités.Colton a fait ses études à Eton College et King's, ou il obtient un baccalauréat ès arts en 1801 et un M.A. en 1804. En 1801, il a été présenté par le collège avec le vicariat perpétuel de Tiverton du prieur trimestre dans le Devon, où il a vécu pendant de nombreuses années. Il a été nommé à la cure de Kew et Petersham en 1812. Il quitta le service de l'église officielle, et l'Angleterre, en 1828. Pendant deux ans, Colton a voyagé à travers les Etats-Unis. Plus tard, il a établi une résidence modeste à Paris. Là, il a investi dans une galerie d'art et a possédé une importante collection privée de peintures précieuses. Il a également fréquenté les salons de jeux du "Palais Royal" et a eu un tel succès que en un an ou deux, il a acquis l'équivalent de 25.000 livres anglaises. Il a continué le jeu, cependant, et a perdu sa fortune française. Au moment de sa mort, Colton vivait sur les fonds reçus de sa famille. Suite à une maladie il devait subir une chirurgie, mais Colton redoutait l'opération. Il a fini par en mourir.Au XXe siècle et jusqu'à nos jours Colton a été lu le plus souvent peut-être dans les livres de cotation, y compris Bartlett's Familiar Quotations, où plusieurs de ses aphorismes ont été conservés Colton est souvent mal compris et mal interprété et souvent s'insurge contre les propriétaires fonciers publics et privés, et la plupart de ses aphorismes sont dirigés contre cette classe. En particulier, il était dégoûté par ce qu'il percevait comme un manque d'apprentissage dans la classe marchande. Ses paroles ont été largement utilisés par les commentateurs socialistes. Récemment, certains groupes ont commencé à le citer pour leurs besoins propres, mais en ne comprenant pas l'importance et la signification de ses paroles et ses travaux.

http://cultureetloisirs.canalblog.com/archives/2011/05/16/21145747.html