Cicéron

citation Cicéron
Lire ses citations

Marcus Tullius Cicéro (appelé Cicéron) naquit à Arpinum, en 106 av. J.-C. Il fit ses études à Rome, puis suivit des cours d'art oratoire et de philosophie, fréquenta le Forum, puis commença sa carrière en prenant la défense de Roscius d'Ameria, adversaire de Sylla. Cherchant toujours plus de perfection, il ne se satisfait pas de son premier succès et se rend en Grèce afin de travailler son style, avec le rhéteur Molon qui lui apprit tous les secrets de l'art oratoire. Puis il embrassa la carrière politique en étant tour à tour questeur en Sicile, édile, préteur et enfin consul, tout en se exerçant son métier d'avocat.Tout en faisant preuve d'irréflexion et d'impétuosité en politique, il s"efforça de sauvegarder la liberté de la République, avec une grande droiture morale. Quand il dût choisir entre César et Pompée, il vécut les moments les plus dramatiques de sa vie. Parlant des deux rivaux il dit un jour : " L'un ne veut pas de maîtres, l'autre ne supporte pas les hommes dont la puissance égale la sienne ; César espère conquérir le pouvoir, Pompée veut se le faire offrir". IL soutiendra Pompée. En revanche il n'hésita pas à s'opposer à Catilina qui avait fomenté une conjuration afin de s'emparer du pouvoir, en lui adressant une harangue connue sous le nom de "Première Catilinaire".Cette affaire suivie d'autre moins heureuses lui apportent un grand nombre d'inimitiés. Il rejoint Pompée en Epire et attend le pardon de César qui lui est accordé généreusement. Il rentra à Rome en 47. Après l'assassinat de César en 44 av.J.-C. Cicéron s'opposa à Antoine qui cherchait à recueillir la succession de César. Il prononça au Sénat le premier de ses quatorze discours contre Antoine -sa première Philippine- en l'absence de celui-ci. La vengeance d'Antoine ne se fit pas attendre. Quelques mois après son dernier discours, les tueurs d'Antoine lui coupèrent la tête et tranchèrent les mains qui avaient écrits dans les Philippines de si violentes accusations contre lui. Rome perdit ce jour-là ( le 7 décembre de l'an 43 av J-C) l'un de ses meilleurs écrivains. Sa prose était si musicale, si parfaite, si élégante que Tite-Live put écrire : "Pour faire ses louanges, il faudrait un autre Cicéron"L'oeuvre épistolaire de Cicéron comprend 800 lettres ; il s'en ait perdu presque autant. Le "De republica" premier essai philosophique de Cicéron est un dialogue en six livres qui étudie la meilleure formule de gouvernement d'un Etat. Les Tusculanes furent rédigées de 45 à 44 av. J.C en cinq livres dans lesquels il traite le problème du bonheur et de la mort.

Que philosopher, c'est apprendre à mourir.
Devant la mort (1re Tusculane), trad. Danièle Robert, p.72
Le destin qui s'applique à tous peut-il être néfaste à un seul ?
Devant la mort (1re Tusculane), trad. Danièle Robert, p.107
Platon l'Homère des philosophes.
Devant la mort (1re Tusculane), trad. Danièle Robert, p.77