Gilbert Keith Chesterton

citation Gilbert Keith Chesterton
Lire ses citations

G. K. Chesterton, de son nom complet Gilbert Keith Chesterton (29 mai 1874 - 14 juin 1936) est l'un des plus importants écrivains anglais du début du XXe siècle. Son oeuvre est extrêmement variée : il a été journaliste, poète, biographe, apologiste du christianisme.En tant qu'auteur de romans policiers, il est surtout connu pour la série de nouvelles dont le personnage principal est le Père Brown (The Wisdom Of Father Brown, The Incredulity Of Father Brown...).Chesterton est surnommé « le prince du paradoxe ». Il utilise abondamment les proverbes et dictons populaires, les lieux communs - en les retournant soigneusement. On trouve par exemple dans Le Nommé Jeudi cette phrase : « Les cambrioleurs respectent la propriété. Ils veulent juste que la propriété, en devenant la leur, soit plus parfaitement respectée ». Jorge Luis Borges le revendique comme son maître.Il est particulièrement renommé pour ses oeuvres apologétiques et même ses adversaires ont reconnu l'importance de textes comme Orthodoxie ou L'Homme éternel. En tant que penseur politique, il dénigre également libéraux et conservateurs : « Le monde s'est divisé entre Conservateurs et Progressistes. L'affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L'affaire des Conservateurs est d'éviter que les erreurs ne soient corrigées. » Chesterton parlait souvent de lui-même comme d'un chrétien "orthodoxe", et d'ailleurs il se convertit au catholicisme romain. George Bernard Shaw, son adversaire et ami, dit de lui dans Time : « C'était un homme d'un génie colossal ».

Le fait de raconter une chose crûment et sans ménagement, telle qu'elle s'est passée, la fait paraître affreusement étrange.
Curieuse affaire de l'agent de location, trad. K. St Clair Gray, p.106 in Le club des métiers bizarres
Lorsqu'on n'a rien du poète, on a quelque chose d'être un poème.
Les aventures formidables du major Brown, trad. K. St Clair Gray, p.48 in Le club des métiers bizarres
L'enfance, cette époque divine où l'on peut entrer dans la peau d'un personnage imaginaire, être son propre héros, danser et rêver en même temps.
Les aventures formidables du major Brown, trad. K. St Clair Gray, p.47 dans Le club des métiers bizarres
Les miracles devraient toujours se passer en plein jour. La nuit les rend croyables, donc vulgaires.
Singulière conduite du professeur Chadd, trad. K. St Clair Gray, p.149 dans Le club des métiers bizarres
Le respect attentif du bibliophile.
Singulière conduite du professeur Chadd, trad. K. St Clair Gray, p.140 in Le club des métiers bizarres
C'est aux inconnus que l'on parle toujours des choses les plus importantes...
Singulière conduite du professeur Chadd, trad. K. St Clair Gray, p.136 in Le club des métiers bizarres
La vérité absolument exacte paraît toujours fantastique.
Curieuse affaire de l'agent de location, trad. K. St Clair Gray, p.134 in Le club des métiers bizarres