Gilles Vigneault

Lire ses citations

Sa première chanson connue :Jos Monferrand (1958) - incipit :Le cul su'l'bord du Cap Diamant,Les pieds dans l'eau du Saint-Laurent […].Ses 4 chansons intronisées au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens (en 2006) :Si les bateaux [que nous avons bâtis / Prennent la mer avant que je revienne]… (1962);Pendant que [les bateaux / Font l'amour et la guerre / Avec l'eau qui les broie / Pendant que les ruisseaux / Dans le secret des bois / Deviennent des rivières / Moi Moi je t'aime]… (1963);Mon Pays [Ce n'est pas un pays c'est l'hiver]… (1964);Gens du Pays [/ C'est votre tour / De vous laisser parler d'amour] (1975; musique de Gaston Rochon).Gilles Vigneault (né le 27 octobre 1928 à Natashquan, au Québec) est un poète, auteur de contes et de chansons, auteur-compositeur-interprète québécois.Humble admirateur de l'œuvre des poètes ayant tant manié le sonnet ou l'alexandrin, dont les incontournables Pierre de Ronsard et Victor Hugo, puis Émile Nelligan, Arthur Rimbaud, Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Gilles Vigneault, ce fils de marin pêcheur et d'une institutrice de campagne, après de longues études au-delà de l'Île d'Anticosti, en exil à Rimouski, puis à Québec, n'eut pas le choix que de révéler les siens, en se faisant poète et conteur. Comme les gens de son pays, au pur français acadien XVIIe siècle, de ce pays méconnu, alors au large de toute route : Natashquan, caché par la très longue île, l'« anti-côte », où les pêcheurs allaient offrir leurs services comme bûcherons, l'hiver, sur la Côte-Nord du Golfe Saint-Laurent. Ce pays et ces gens, dans leur quotidien, qu'il fera connaître à la ronde, au Québec et ailleurs, en contes et poèmes, jusqu'en chansons — ces havres où se réfugie aujourd'hui la rime —, en tant surtout qu'auteur-compositeur-interprète.La route eut le temps d'atteindre cette extrémité du grand fleuve. Et lui, de franchir tant de fois « la mer océane » jusqu'aux lointains cousins, retrouvés au-delà du grand remue-ménage des siècles, mais en passant au-dessus des nuages, incroyablement plus vite que Champlain et les ancêtres, en leur temps : ils n'eurent pas cru leurs successeurs aussi farfelus que de se jouer ainsi des marées, des vagues et des vents… Mais déjà, à l'âge de 6 ans, vers 1935, Gilles Vigneault rêvait de se faire pilote d'hydravion « chaussé de canots en été et de skis en hiver », qui commençaient à fréquenter les alentours!Gilles Vigneault, tout comme les siens, qu'il raconte en chantant, est tôt devenu, lui-même, une légende vivante.Il s'affiche même, depuis le début, autant comme un ardent défenseur de la cause de la souveraineté du Québec, qu'un humain encore fier de son peuple et du pays, le sien, élargi, qu'il lui reste « à construire, à aimer, à nommer, à dire… », et de cette langue française qui, à l'encontre de tous les vents qui virent, s'y est enracinée sans se rabougrir et qu'il faut continuer à tuteurer et à nourrir…