Le bonheur consiste sans doute à jongler efficacement avec les multiples réalités qui nous atteignent.
L'essentiel dans la vie, c'est de tuer le temps, meubler les heures, trouver tous les prétextes possibles pour remplir les pages de l'inévitable biographie qu'on appelle la mémoire.
voir aussi : mémoire 
Un sentiment, c'est de la vie organisée selon nos rêves.
voir aussi : rêve les citations courtes 
Lorsqu'on écrit, il faut tout imaginer, toujours, mais les coups d'oeil qu'on peut jeter sur la vie d'autrui fournissent des clous sur lesquels accrocher les histoires et les personnages qu'on invente.
Il est facile d'aimer quelqu'un, surtout quand c'est réciproque. Vivre avec quelqu'un, c'est tout autre chose.
Les désirs inachevés, ça empoisonne la vie. Les désirs imaginaires, ça doit rester imaginaire, juste pour réchauffer le coeur.
voir aussi : coeur imagination 
Aurait-on inventé l'amour pour faire durer l'exaltation du désir ?
Etre heureux, c'est mettre en échec les sources de déplaisir.
Un gouvernement, c'est quelque chose dont il faut se protéger, et qu'il est inutile d'affronter de face.
L'argent n'a pas d'importance, mais le manque d'argent, oui.
Dommage que la vie soit rarement aussi belle que nos songes.
voir aussi : rêve 
Les livres ne parlent pas du monde : ils disent l'empreinte du monde sur ton coeur.
L'érotisme réside dans la possibilité d'un geste. Il appartient au domaine du rêve.
La jeunesse est le temps des accélérations.
voir aussi : les citations courtes 
Le théâtre, c'est la superbe exaltation de la vie, la concentration des émotions, la possibilité de crier devant un public les secrets les plus intimes du coeur humain.
voir aussi : coeur humanité 
Le sentiment de la vie justifie tout, même le crime, même l'horreur. Etre civilisé, c'est modérer ou moduler ses élans.
Ce qu'on croit a le même poids que ce qu'on sait.
voir aussi : les citations courtes 
Les journalistes : ils s'occupent de choses qui passent et disparaissent. Les écrivains sont des journalistes de l'éternel.
Ecrire, publier, c'est comme aimer. On plonge les yeux fermés.
La littérature, c'est un reproche qu'on adresse au monde. Dans ce reproche, chacun s'y retrouve. L'art se fait contre le destin.
voir aussi : destin