Maurice Roche

Lire ses citations

Maurice Roche (Clermont-Ferrand, 4 novembre 1924 - Saint-Cloud, 19 juillet 1997) est un compositeur, écrivain, journaliste et dessinateur français.En 1946 - à la mort de son père - il abandonne les études médicales et musicales qu'il avait entreprises à Paris un an plus tôt et devient journaliste au quotidien Ce soir. Il compose alors sa première musique de scène pour Le Gouffre de Georges Annenkov, et écrit un roman, Les Bazars de haute lune, resté inédit. En 1947, il compose la musique de scène pour Les Épiphanies d'Henri Pichette, pièce créée par Gérard Philipe et Roger Blin.Premier et unique numéro de la revue Éléments, 1951.Journaliste dans plusieurs agences de presse, il devient ensuite également essayeur de voitures de course, fonde la revue Éléments et commence à écrire Compact. Entre 1950 et 1953, il participe en tant que musicien à des tournées théâtrales en Europe, notamment avec Jean-Marie Serreau.Entre 1954 et 1959, il commence à publier des textes dans des revues littéraires. En 1960, il publie aux Éditions du Seuil un livre consacré à Claudio Monteverdi, ainsi qu'un numéro collectif de la revue Esprit sur la Musique nouvelle. En 1961, il compose Les ruines circulaires et Stabile, œuvres pour piano créées à Berlin et à Hambourg par Jean Martin.En 1966, il publie Compact aux Editions du Seuil, roman au dactylogramme en neuf couleurs où plusieurs récits s'entrecroisent. Il fonde ensuite, avec Jean-Pierre Faye, la revue Change, et publie dans diverses revues telles que Les Lettres nouvelles, Tel quel, Actuel… Puis il publie successivement Circus (1972) et CodeX (1974), romans qui jouent sur les variations typographiques et la combinaison du texte et du dessin.Obsédé par la mort, il déclinera ce thème tout au long de son œuvre, alliant avec une fantaisie libérée schémas, dessins, aphorismes et montages musicaux. Il meurt à Chaville le 19 juillet 1997, après la réédition en couleurs dans sa version originale de Compact aux éditions Tristram, laissant trois œuvres posthumes : Grande humoresque Opus 27, Pardonnez-moi mon fils et Un petit rien-du-tout tout neuf plié dans une feuille de persil.Ses archives ont été déposées à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC), fonds Maurice Roche.