Ce que cache mon langage, mon corps le dit. Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé...
voir aussi : adulte enfance 
JE T'AIME est sans nuances. Il supprime les explications, les aménagements, les degrés, les scrupules.
voir aussi : amour 
La France est atteinte d'une surproduction de gens à diplômes, polytechniciens, économistes, philosophes et autres rêveurs qui ont perdu tout contact avec le monde réel.
Etre d'avant-garde, c'est savoir ce qui est mort ; être d'arrière-garde, c'est l'aimer encore.
voir aussi : amour 
J'aime, je n'aime pas : cela n'a aucune importance pour personne ; cela apparemment n'a pas de sens. Et pourtant, tout cela veut dire : mon corps n'est pas le même que le vôtre.
voir aussi : corps 
L'amoureux qui n'oublie pas quelquefois meurt par excès, fatigue et tension de mémoire.
voir aussi : mémoire mort 
Il y a dans la mise en scène d'un bon repas autre chose que l'exercice d'un code mondain ; il rôde autour de la table une vague pulsion scopique : on regarde (on guette ?) sur l'autre les effets de la nourriture.
voir aussi : regard 
Au dire de Freud, un peu de différence mène au racisme. Mais, beaucoup de différences en éloignent irrémédiablement.
Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois.
Les livres de théâtre scellent la mort de la jouissance que procurent le spectacle.
Tout refus du langage est une mort.
voir aussi : les citations courtes 
L'important c'est que la photo possède une force constatative et que le constatatif de la photo porte, non sur l'objet, mais sur le temps.
voir aussi : temps 
Comme jaloux je souffre quatre fois : d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun.
Qu'est-ce que la théâtralité ? C'est le théâtre moins le texte, c'est une épaisseur de signes et de sensations qui s'édifient sur la scène à partir de l'argument écrit.
La politesse vaut mieux que la sincérité, car la politesse fait toujours confiance à l'intelligence d'autrui.
La politesse est plus généreuse que la franchise, car elle signifie qu'on croit à l'intelligence de l'autre.
voir aussi : intelligence 
L'endroit le plus érotique d'un corps n'est-il pas là où le vêtement baille ? C'est l'intermittence qui est érotique : celle de la peau qui scintille entre deux pièces ; c'est le scintillement même qui séduit ou encore : la mise en scène d'une apparition /disparition.
L'endroit le plus érotique d'un corps nest-il pas là où le vêtement baille ? C'est l'intermittence qui est érotique : celle de la peau qui scintille entre deux pièces ; c'est le scintillement même qui séduit ou encore : la mise en scène d'une apparition / disparition.
Ce que cache mon langage, mon corps le dit, [...] Mon corps est un enfant entêté, mon langage est un adulte très civilisé...
voir aussi : adulte enfance 
J'appelle discours de pouvoir tout discours qui engendre la faute et, partant, la culpabilité de celui qui le reçoit.
Si l'on supprimait l'oedipe et le mariage, que nous resterait-il à raconter ?
Parler, et à plus forte raison discourir, ce n'est pas communiquer... c'est assujettir.
Le femme commence là où finit l'histoire.
voir aussi : les citations courtes 
Toute l'histoire repose, en dernière instance, sur le corps humain.
Dès qu'elle est proférée, la langue entre au service d'un pouvoir.
La langue, comme performance de tout langage, n'est ni réactionnaire, ni progressiste; elle est tout simplement fasciste; car le fascisme, ce n'est pas d'empêcher de dire, c'est d'obliger à dire...
voir aussi : fascisme 
Je revendique le droit à l'ignorance.
voir aussi : les citations courtes 
Intellectuels : ils sont plutôt le déchet de la société, le déchet au sens strict, c'est-à-dire ce qui ne sert à rien, à moins qu'on ne les récupère.
Ecrire c'est ébranler le sens du monde, y disposer une interrogation indirecte, à laquelle l'écrivain, par un dernier suspens, s'abstient de répondre. La réponse, c'est chacun de nous qui la donne, y apportant son histoire, son langage, sa liberté.
voir aussi : liberté parole 
Toute science de l'homme n'est qu'un discours.
voir aussi : les citations courtes 
Les hommes créent souvent des modes aberrantes pour se venger des femmes.
voir aussi : femme 
Le langage est une peau : je frotte mon langage contre l'autre.
L'automobile est un équivalent assez exact des cathédrales gothiques.
La bêtise, c'est d'être surpris.
voir aussi : les citations courtes 
Pour l'écrivain, la littérature est cette parole qui dit jusqu'à la mort : je ne commencerai pas à vivre avant de savoir quel est le sens de la vie.
voir aussi : mort savoir vie 
La beauté (contrairement à la laideur) ne peut vraiment s'expliquer : elle se dit, s'affirme, se répète en chaque partie du corps mais ne se décrit pas.
voir aussi : corps 
Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique.
Ce que le public réclame, c'est l'image de la passion, non la passion elle-même.
Le dictionnaire est une machine à rêver.
La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer.