citation anniversaire

Un bon anniversaire avec une citation, de 18 à 80 ans !

C'est l'anniversaire de votre enfant, votre mère, votre père ou de votre meilleur ami ? Si vous cherchez une phrase sympa pour sa carte de voeu, une citation drôle ou un proverbe touchant pour son anniversaire, voici une collection de citations au sujet du temps qui passe, à propos de l'âge, du fait de se sentir jeune ou vieux, d'avoir 20 ans, trente ans, 40 ans, 60 ans ou tout simplement pour se faire pardonner d'avoir oublié de souhaiter l'anniversaire... Telle cette citation de Mario Recco : "La mémoire, c'est ce qui rappelle à un homme que l'anniversaire de sa femme c'était la veille."
Si vous cherchez une citation pour personnaliser un cadeau ou pour souhaiter un joyeux anniversaire à vos amis, vous êtes sur le bon site !
Licence Creative Commons Ce descriptif anniversaire est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International- Dernière modification le 17 octobre 2016

Anniversaire - Le choix de la rédaction

Anniversaire : Evènement qui se répète avec une régularité et une précision inéluctables. C'est ainsi que le pape a récemment eu 80 ans, à la date prévue initialement Marc Escayrol
Jorge Luis Borges
Cet été, j'aurai cinquante ans; La mort me dégrade, incessamment. Jorge Luis BorgesL'auteur et autres textes, trad. Roger Caillois, p.203
Honoré de Balzac
Une femme de trente ans a d'irrésistibles attraits pour un jeune homme; et rien de plus naturel, de plus fortement tissu, de mieux préétabli que les attachements profonds dont tant d'exemples nous sont offerts dans le monde entre une femme comme la marquise et un jeune homme tel que Vandenesse. En effet, une jeune fille a trop d'illusions, trop d'inexpérience, et le sexe est trop complice de son amour, pour qu'un jeune homme puisse en être flatté; tandis qu'une femme connaît toute l'étendue des sacrifices à faire. Là, où l'une est entraînée par la curiosité, par des séductions étrangères à celles de l'amour, l'autre obéit à un sentiment consciencieux. L'une cède, l'autre choisit. Ce choix n'est-il pas déjà une immense flatterie? Armée d'un savoir presque toujours chèrement payé par des malheurs, en se donnant, la femme expérimentée semble donner plus qu'elle-même; tandis que la jeune fille, ignorante et crédule, ne sachant rien, ne peut rien comparer rien apprécier; elle accepte l'amour et l'étudie. L'une nous instruit, nous conseille à un âge où l'on aime à se laisser guider, où l'obéissance est un plaisir; l'autre veut tout apprendre et se montre naïve là où l'autre est tendre. Celle-là ne vous présente qu'un seul triomphe, celle-ci vous oblige à des combats perpétuels. La première n'a que des larmes et des plaisirs, la seconde a des voluptés et des remords. Pour qu'une jeune fille soit la maîtresse, elle doit être trop corrompue, et on l'abandonne alors avec horreur; tandis qu'une femme a mille moyens de conserver tout à la fois son pouvoir et sa dignité. L'une, trop soumise, vous offre les tristes sécurités du repos; l'autre perd trop pour ne pas demander à l'amour ses mille métamorphoses. L'une se déshonore toute seule, l'autre tue à votre profit une famille entière. La jeune fille n'a qu'une coquetterie, et croit avoir tout dit quand elle a quitté son vêtement; mais la femme en a d'innombrables et se cache sous mille voiles; enfin elle caresse toutes les vanités, et la novice n'en flatte qu'une. Il s'émeut d'ailleurs des indécisions, des terreurs, des craintes, des troubles et des orages, chez la femme de trente ans, qui ne se rencontrent jamais dans l'amour d'une jeune fille. Arrivée à cet âge, la femme demande à un jeune homme de lui restituer l'estime qu'elle lui a sacrifiée ; elle ne vit que pour lui, s'occupe de son avenir, lui veut une belle vie, la lui ordonne glorieuse ; elle obéit, elle prie et commande, s'abaisse et s'élève, et sait consoler en mille occasions, où la jeune fille ne sait que gémir. Enfin, outre tous les avantages de sa position, la femme de trente ans peut se faire jeune fille, jouer tous les rôles, être pudique, et s'embellit même d'un malheur. Entre elles deux se trouve l'incommensurable différence du prévu à l'imprévu, de la force à la faiblesse. La femme de trente ans satisfait tout, et la jeune fille, sous peine de ne pas être, doit ne rien satisfaire. Ces idées se développent au coeur d'un jeune homme, et composent chez lui la plus forte des passions, car elle réunit les sentiments factices créés par les moeurs, aux sentiments réels de la nature. Honoré de BalzacLa femme de trente ans, p.148

Pour en savoir plus

Au temps de Plutarque, on célébrait l'anniversaire du jour de sa mort, considérant que le jour de sa naissance on n'avait pas encore vécu : "Plutarque raconte qu'après la bataille de Platée les guerriers morts ayant été enterrés sur le lieu du combat, les platéens s'étaient engagés à leur offrir chaque année le repas funèbre. En conséquence, au jour anniversaire, ils se rendaient en grande procession, conduits par leurs premiers magistrats, vers le tertre sous lequel reposaient les morts." Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864.
 
Aujourd'hui c'est principalement la fête anniversaire du jour de notre naissance, qui est un jour joyeux pour les enfants qui désirent grandir et moins joyeux pour les adultes qui refusent de vieillir.. " Je repasse amoureusement par tous les menus faits de mon treizième anniversaire : les cadeaux, le chocolat à la crème fouettée, le gâteau à treize bougies ... Nous étions à Moscou, et le soir on m'avait confiée à Odette et Vladimir, pour me mener au Grand-Théâtre, voir un ballet." Elsa Triolet.
 
En général on fête aussi les anniversaires de ses amis et de ses parents. C'est l'occasion de s'amuser et faire la fête : " Au-dessus d'une espèce de table à la Tronchin, où il travaillait, je vois encore, dans un cadre de bois d'ébène, un calendrier à son usage, qu'il dressait lui-même au commencement de chaque année, et dans lequel il avait soin d'inscrire, par ordre de date, les fêtes, les anniversaires de tous ses parents, de tous ses amis, et même de toutes ses connaissances. Le jour arrivé, on était sûr de recevoir à domicile un bouquet accompagné, pour l'ordinaire, d'une pièce de vers ou d'un couplet en forme de compliment." Jouy.
 
Les anniversaires sont aussi un désir de marquer le retour annuel d'un jour ou événement particulier, un décès, une fête religieuse, un armistice, une commémoration etc, afin de se souvenir : "Tous les peuples ont fixé des anniversaires à la célébration de leurs triomphes, de leurs désordres ou de leurs malheurs, car tous ont également voulu garder la mémoire des uns et des autres : nous avons eu des solennités pour les barricades, des chants pour la Saint-Barthélemy, des fêtes pour la mort de Capet; mais n'est-il pas remarquable que la loi est impuissante à créer des jours de souvenir, tandis que la religion a fait vivre d'âge en âge le saint le plus obscur?" Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe