Mariage - Le choix de la rédaction

La fidélité ? Il ne faut pas oublier que le mariage a été institué à une époque où l'espérance de vie ne dépassait pas trente ans. Jacques Dutronc
Mariage : Prison à sécurité maximum. Albert BrieLe mot du silencieux, p.237, Fides
MARIAGE : Domestication de l'amour. Albert BrieLe mot du silencieux (Dictionnaire du marginal)

Pour en savoir plus

Il existe un nombre impressionnant de citations d'Oscar Wilde sur le mariage... : "Le mariage est la cause principale de divorce", "Les hommes se marient par fatigue, les femmes par curiosité : tous sont déçus", ou encore cette citation de génie : "L'amour rend aveugle, le mariage rend la vue".

A l'origine, le mariage était l'union sacrée entre un homme et une femme dans le but de fonder une famille :
Le mot français matrimonial garde la trace du mariage latin, le matrimonium, qui a pour but de rendre une femme mère (mater).

Le mariage n'avait rien d'une union entre deux êtres qui s'aiment mais était plutôt un accord dans un intérêt politique et économique.
Désormais le mariage d'amour a pris le pas sur le mariage de raison.

Aujourd'hui, on se marie de moins en moins, on divorce de plus en plus et on cohabite ensemble soit pacsés ou hors mariage, quelquefois avec une famille recomposée.

Mais même s’il est acquis que le mariage pour tous est légalisé, reste la question de l’homoparentalité et de l’assistance médicale à la procréation. A cela, Elisabeth Badinter répond : "La parenté biologique hétérosexuelle est-elle un modèle indépassable ? Il faut tirer un bilan réaliste de notre modèle familial. Papa et maman réunis n’engendrent pas nécessairement des enfants épanouis qui seront des adultes responsables. Au-delà de l’impératif démocratique, nous avons suffisamment de recul pour juger de ces familles homoparentales. Les nombreuses enquêtes dont nous disposons depuis trente ans montrent que les enfants des couples gays et lesbiens ne sont en rien différents des autres. Ni pathologie particulière, ni sexualité différente."

Aujourd'hui le sens du mariage aurait-il changé ? Les jeunes auraient-ils peur de s'engager ?