Travail - Le choix de la rédaction

Si le travail c'est l'opium du peuple, alors je ne veux pas finir drogué... Boris Vian
Le travail pense, la paresse songe. Jules RenardJournal (27 décembre 1887), p.12

Pour en savoir plus

Le travail est une activité pensée et réfléchie qui aboutira à une production matérielle ou intellectuelle.

Le travail répond à un besoin vital de survivre et n'est donc pas exercée avec plaisir mais par nécessité. D'ailleurs dans la Grèce Antique, le travail était considéré comme une activité servile réservée aux esclaves, et dans la Bible on considère que le travail était un châtiment pour Adam et Eve pour avoir pêché. Hannah Arendt, dans La Condition de l'homme moderne, dit "Travailler, c’était l’asservissement à la nécessité, et cet asservissement était inhérent aux conditions de la vie humaine. Les hommes étant soumis aux nécessités de la vie ne pouvaient se libérer qu’en dominant ceux qu’ils soumettaient de force à la nécessité"

Dans les loisirs, il y a aussi une production réfléchie mais il n'y a pas de contrainte, on ne peut pas parler de travail. Le terme de "travail" dépend de trois critères : pensée, production, contrainte.

A l'origine, le travail était nécessaire pour maîtriser et transformer la nature. Comme le fait remarquer Karl Marx, l'homme, contrairement aux animaux, a changé les conditions de son existence, en exploitant les ressources du sol. Les transformations de la nature a donc eu besoin, tout d'abord de bras pour tailler, creuser, bâtir puis d'outils pour répartir les efforts. Ainsi est né la nécessité de s'unir et de créer des métiers différents pour vivre ensemble. Le travail manuel est enrichissant : il donne libre court à l'ingéniosité, la créativité de tout homme : il se sent utile. Tout change à l'arrivée des machines : "Dans la manufacture et le métier, l’ouvrier se sert de son outil; dans la fabrique il sert la machine”, écrit ainsi Marx.

Aujourd'hui l'évolution permanente de nouvelles technologies oblige le travailleur à choisir entre se mettre constamment à niveau par une formation continue ou à être hors circuit du monde du travail. Ce monde du travail a changé également il répond aux besoins toujours plus grand de consacrer son temps à plus de loisirs, à avoir une vie ailleurs que dans le travail. Le travail ne sert plus seulement à se nourrir mais à avoir du temps à soi, à s'offrir le bonheur de vivre. Et le plus important, nous aimerions trouver dans le travail, un plaisir, un épanouissement de soi, une reconnaissance sociale et un sens à sa vie.