L'être de chair est toujours porté à détruire ce qu'il a aimé et à adorer ce qu'il a détruit.
Récits d'un Voyageur de l'Astral - Le phénomène des sorties hors du corps

A découvrir aussi