Fiodor Dostoïevski

citation Fiodor Dostoïevski
Lire ses citations

Fedor (Fiodor) Mikhaïlovitch Dostoïevski est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre du calendrier julien/11 novembre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier du calendrier julien/9 février 1881. Généralement considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes.Dostoïevski fait des études à l'?cole supérieure des Ingénieurs militaires de Saint-Pétersbourg en 1838. C'est un élève taciturne et mélancolique, qui ne s'intègre mal à l'école. Il lit avec passion William Shakespeare, Goethe, Victor Hugo et surtout Friedrich von Schiller, auteur déterminant pour sa vocation d'écrivain.Membre des cercles progressistes de Saint-Pétersbourg, il est arrêté et condamné à mort (1849), peine commuée en déportation en Sibérie. Cette expérience est traumatisante pour l??homme et l??écrivain (Mémoires d??une maison des morts).Remis en liberté (1859), il mène, en Russie et à l??étranger, une vie troublée par des douleurs morales et physiques (il souffre d??épilepsie). Dans ses romans, en analysant l'âme humaine, il présente des personnages appartenant à toutes les classes sociales, des délinquants et des parias, plus convaincu de leur malheur que de leur faute.Les romans de Dostoïevski sont parfois qualifiés de "métaphysiques" : le libre arbitre et de l'existence de Dieu est au c?ur de sa réflexion. Cependant ses ?uvres ne sont pas des "romans à thèse", mais elles opposent des points de vue différents avec des personnages autodidactes dans leurs actes et leurs interactions sociales. Il est l'un des premiers auteurs à créer des personnages dont la psychologie évolue au cours du roman.Parmi ses ?uvres on peut citer : Les Nuits Blanches (1848) ; Crime et Châtiment (1866); Le joueur (1866) ; L??Idiot (1868) ; Les Possédés (1871) ; L??Adolescent (1875); Les frères Karamazov (1879).

Wikipédia
Le mariage est la mort morale de toute indépendance.
Les Démons, p.177, in Les oeuvres littéraires de Dostoïevsky, vol. X
Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter.
Les Démons, p.44, in Les oeuvres littéraires de Dostoïevsky, vol. XI
Et là où l'amour n'existe pas, la raison, elle aussi, est absente.
Dans mon souterrain, p.124, in Les oeuvres littéraires de Dostoïevsky, vol. V

A découvrir aussi