En Amérique, il n'y a pas de chemins, il n'y a que des routes .
La courte lettre pour un long adieu, trad. Georges-Arthur Goldschmidt, p.175

A découvrir aussi