Pouët-pouët. Les historiens devraient user plus souvent de ce genre d'onomatopées. Pouët-pouët. Tut-tut. Bip-bip. Surtout dans des moments graves : juste après un massacre, ou quand un terrible fléau menace d'anéantir une nation entière. C'est à de pareils moments qu'un mot comme pouët-pouët serait utile, et même salutaire.
Pouët-pouët. Les historiens devraient user plus souvent de ce genre d'onomatopées. Pouët-pouët. Tut-tut. Bip-bip. Surtout dans des moments graves : juste après un massacre, ou quand un terrible fléau menace d'anéantir une nation entière. C'est à d
Une idée germe en moi : celle que l'autobiographie est l'histoire du pauvre.
Le bout des doigts, in Les trois roses jaunes, Folio n° 2138, trad. François Lasquin
Elle se sentait consumée de l'intérieur, consumée d'une colère qui lui donnait l'impression d'être plus grande qu'elle-même
C'est pas grand chose, mais ça fait du bien, in Les vitamines du bonheur, Livre de Poche Bibio n° 3120, trad. Simone Hilling

A découvrir aussi