Art - Le choix de la rédaction

La vie, c'est l'art de dessiner sans gomme à effacer. J W gardner
L'oeuvre d'art est une exagération. André GideNovembre 1892, p.33, Journal 1889-1939
L'art est un pas de la nature vers l'Infini. Khalil GibranLe sable et l'écume, Albin-Michel, trad. Jean-Pierre Dahdah
Relire apprend l'art de lire. Emile FaguetL'art de lire, éd Armand Colin
L'art monotone de la pêche Stefan ZweigVingt-quatre heures de la vie d'une femme, trad. Olivier Bournac et Alzir Hella, p.14
L'art de plaire est l'art de tromper. VauvenarguesRéflexions et maximes, in Oeuvres, Garnier-Flammarion n° 336
La patience est l'art d'espérer. VauvenarguesRéflexions et maximes, in Oeuvres, Garnier-Flammarion n° 336
L'art de conter une histoire n'est-il pas un peu celui d'attiser les braises sans se brûler les doigts ? Asli ErdoganLe bâtiment de pierre (Actes Sud, traduit du turc par Jean Descat).
Les oeuvres d'art ne se font pas. Elles adviennent. Alessandro BariccoL'âme de Hegel et les vaches du Wisconsin, trad. Françoise Brun, p.147


Pour en savoir plus

Qu'est ce qu'une oeuvre d'art ?
C'est le résultat issu du travail humain qui fait intervenir trois facteurs, l'esthétique, la technique et la sémantique.
L'esthétique reste une notion assez subjective puisque soumise aux goûts, à la sensibilité et l'éducation de chacun. Ne pas confondre avec la beauté : une fleur peut être belle pourtant ce n'est pas une oeuvre d'art. Quant à la sémantique, l'oeuvre d'art doit susciter des émotions, des questionnements, une émotion ce qui n'est pas toujours le cas. Pour Kant : L'art se distingue de la nature comme le "faire" facere l'est de "l'agir" ou du "causer" en général (agere) est le produit ou la conséquence de l'art se distingue en tant qu' oeuvre (opus) du produit de la nature en tant "qu'effet " (source : Critique de la faculté de juger)

Pour réussir une oeuvre d'art qui doit être unique, et originale il faut être un génie.
De nos jours cette notion d'esthétique est moins exigée. Ainsi Barnett Newman (école de New-York) écrit en 1848 : Le mobile de l'art moderne a été de détruire la beauté...en niant complètement que l'art ait quoi que ce soit à voir avec le problème de la beauté.
Désormais on ne demande plus qu'est ce qu'une oeuvre d'art mais qu'est ce que l'art ? L'art est désormais partout : les voitures compressées de César, les affiches de Wandy Wharrhol, le body art, l'emballement du Pont-Neuf à Paris par Christo etc. L'art a perdu sa notion de pérennité, d'unicité et d'originalité.

Marcel Duchamp disait, en parlant de cette nouvelle façon de considérer l' oeuvre d'art : "Je donne à celui qui la regarde autant d'importance qu'à celui qui la faite."