Le mot « camarade », c'est sans doute le mot qui a le plus souffert de la politique. Jean-Marie GourioL'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.249, J'ai Lu/Humour