Celibataire - Le choix de la rédaction

Quand un célibataire rentre chez lui, il regarde ce qu'il y a dans son réfrigérateur, puis va au lit. L'homme marié, lui, regarde ce qu'il y a dans son lit, puis va voir dans le réfrigérateur. Anonyme


Pour en savoir plus

Partout dans la presse, les séries télé, le cinéma, on fait l'éloge du célibat. Ce serait un phénomène de société, le mariage serait délaissé au profit du célibataire par choix !

Le célibataire est une personne fascinante : pas d'engagement, pas de responsabilité, vous pouvez avoir une vie sexuelle débridée sans rendre de compte, se créer une carapace contre le chagrin d'amour car "il vaut mieux vivre seul que mal accompagné" ; vous pouvez privilégier votre carrière professionnelle sans remords, consacrer votre temps libre aux amis et à vous-même. Aucun fil à la patte ne vous relie à qui que ce soit, sauf que, comme le dit Frédéric Beigbeder, "Le célibataire fait plus pitié qu'envie, sauf aux hommes mariés qui l'imaginent libre alors qu'il n'est que désespéré."

Mais ne vaut-il pas mieux vivre cette période de célibat comme une période heureuse, profiter au maximum de sa vie de célibataire afin de se libérer des contraintes de la vie de couple ? Profiter de son célibat pour élargir ses horizons et vivre des expériences, profiter de sa liberté et solitude avant de trouver un autre célibataire heureux et vivre une vie épanouie à deux et fonder une famille, car qui dit célibataire dit finir sa vie seul comme le témoigne cette citation de Jean Anouilh : "Le célibataire vit comme un roi et meurt comme un chien, alors que l'homme marié vit comme un chien et meurt comme un roi."

Armelle (non célibataire)